Philosophie politique de l'éducation

Dans le cadre de l'U.R., les recherches appuyées sur l’histoire de la pensée de l’éducation (Platon, Saint-Augustin, Spinoza, Rousseau, Kant, Jacotot, Marx, Dewey, Bachelard, Deleuze, Rancière, …) combinent deux points de vue.

Un premier point de vue, critique, interroge les conditions socio-historiques et discursives d’un système éducatif donné afin de mettre au jour les concepts et les problèmes qui lui donnent sens (telles les notions de : construction de soi, apprentissage, docilité, obéissance, autonomie, émancipation, autorité, etc.). Un deuxième point de vue, politique, analyse au sein des processus d’éducation singuliers la manière dont ceux-ci mettent en œuvre une collectivité ou un vivre-ensemble, dont ils bouleversent comportements, affects, pensées, permettant ainsi l’expérimentation de nouveaux possibles.

Il convient de préciser que ces recherches théoriques menées en philosophie politique de l’éducation s’enrichissent d’expériences concrètes actuelles ; elles sont en effet développées à partir d’expériences pratiques qui s’efforcent de mettre en œuvre des procédés d’apprentissage et de formation dégagés des habitudes scolaires et extra-scolaires en matière d’éducation (ateliers de philosophie pour les enfants, formation à la philosophie pour les enfants, école expérimentale en Communauté française).